Français | English
Socio-anthropologie n° 34

Socio-anthropologie n° 34

Revenances


Socio-anthropologie



Un revenant c'est, anthropologiquement, un disparu qui revient pour réclamer son dû. C’est, en ce sens, le symptôme d’un malaise que la communauté ne peut plus retenir ni contenir : celle-ci est sommée, par l’apparition, d’intégrer symboliquement, suivant un ensemble réglé de rituels et un effort collectif de remémoration, ses réquisits. Or si la cohésion sociale risque sans cesse d’être entamée par ces fantômes inquiétants et impérieux qui travaillent souterrainement les fondements de la société, c’est peut-être parce qu’ils sont eux-mêmes le signe d’une corrosion déjà entamée. La revenance perturbe notre rapport au temps, ce rapport que l’historicisme voudrait identique au « cadre homogène et vide » de l’histoire sans mémoire. C’est une présence souterraine toujours agissante qui oblige les vivants à restituer la part des morts mais aussi à tenir les promesses dont ceux-ci ont été frustrés.