Français | English
La carte avant les cartographes

La carte avant les cartographes

L'avènement du régime cartographique en France au XVIIIe siècle


Territoires en mouvements



Plus qu'un livre sur la production ou sur la circulation des cartes, cet ouvrage étudie la diffusion de la culture cartographique dans la France du XVIIIe siècle, qui modifie profondément le rapport des acteurs aux territoires. Il s’agit de comprendre comment une pensée de l’espace se met en place, en partie grâce à la carte, à l’époque des Lumières – avec des conséquences jusqu’à nos jours. L’ouvrage dépasse ici le postulat classique d’une évidente diffusion de la carte aux XVIIe et XVIIIe siècles. Pour en mettre en exergue les chronologies, l’enquête passe tant par l’analyse d’indices techniques que par celle des discours sur la carte. Les conséquences de cette diffusion apparaissent tant dans les mutations de la géographie que dans la transformation de quelques professions ; c’est d’abord le cas des commissaires à terriers. Le mouvement est européen, mais la France connaît des temporalités spécifiques qui aboutissent à la mise en place des ingénieurs du cadastre lors de la Révolution. Les professions d’ingénieurs du génie, comme celles d’ingénieurs des ponts s’institutionnalisent grâce à l’usage de la carte, qui devient l’un des éléments clés de leur identité corporative, tout autant qu’un outil indispensable de leur action.

Nicolas Verdier

Historien de formation et géographe d'adoption, Nicolas Verdier place ses recherches sur la frontière  entre histoire et géographie, en s’intéressant à cette zone de contacts entre deux approches qui  articulent l’espace et le temps. Après un doctorat sur les conceptions du territoire au XIXe siècle en 1999, il est  devenu chercheur au CNRS et a intégré l’équipe d’épistémologie et d’histoire de la géographie du  laboratoire géographie-cité (CNRS, Universités Paris I Panthéon-Sorbonne et Paris VII Denis Diderot). Il  codirige un séminaire de l’EHESS depuis quelques années sur les relations entre histoire et géographie.