Chiens, chats, tortues, poissons rouges, hamsters, lapins, iguanes, et bien d’autres, le choix est vaste dans une animalerie. Certaines vont même proposer des animaux exotiques tels que les serpents ou les lézards afin de satisfaire le plus grand nombre. Et sur le moment, la sélection peut paraître une bonne idée, mais sur le long terme, les choses se corsent. Dans cet article, découvrez alors des conseils pour ne pas regretter votre achat.

 

Les chiens et les chats : meilleurs amis de l’Homme et maîtres asservissants

Le chien fait partie des animaux qui demandent très peu d’entretien. Tout ce qu’on a à faire, c’est de le laver une fois par mois, de le promener, de le vermifuger et l’emmener voir un vétérinaire de temps en temps. Les toutous aiment les câlins, et il est plus facile de tisser des liens avec eux comme avec les chats.

Ces derniers doivent être nourris plusieurs fois par jour, car ils ont constamment faim. Un arbre à chat les occupera toute la journée sans parler de la litière qu’il faudra changer tous les jours ou tous les deux jours.

 

Les poissons : pas de tout repos

 

Si vous pensiez être tranquilles avec des poissons rouges, vous vous êtes largement trompés. L’état de l’aquarium est à vérifier régulièrement pour le bien-être de ses occupants. Il faut penser à changer l’eau et à nettoyer le bocal une à deux fois par semaine malgré la présence d’un système de filtrage. Notez que le contact est assez froid avec des poissons.

 

Les rongeurs et les oiseaux : riment avec tranquillité

 

Les chinchillas, les souris, les cobayes ou autres ont besoin d’une cage bien équipée pour se sentir bien. Des modèles avec tout le nécessaire, biberon d’eau, gamelles, maisonnette pour dormir et divers jeux sont disponibles en ligne. Le propriétaire aura juste à changer la litière et le foin.

Les amphibiens et les reptiles : de grosses responsabilités

 

L’alimentation des lézards est constituée en grande partie de légumes verts tels que la salade, mais aussi de fruits, de courges lavées, et de viande selon l’espèce. Pensez donc à bien déterminer à quelle catégorie appartient le vôtre. Le protéger de nombreuses maladies reste aussi un impératif.