Français | English

Les mobilités partagées

Régulation politique et capitalisme urbain


Mobilités & sociétés



En mêlant réflexions théoriques et perspectives opérationnelles, ce livre souhaite questionner les transformations urbaines occasionnées sur le temps long par l'émergence des mobilités partagées mises en oeuvre par des grandes firmes privées mondialisées. Dans quelle mesure la participation de ces nouveaux acteurs privés aux politiques de mobilité des villes transforme-t-elle le rôle des institutions publiques dans la gestion urbaine ? Ces systèmes de mobilité peuvent-ils répondre aux enjeux écologiques du XXIe siècle ? Quels sont les gagnants et les perdants de ces recompositions dans l’économie des transports, les institutions et les structures sociales urbaines ? Ces questions sont abordées à partir de l’analyse du développement récent des systèmes de vélos en libre-service et d’autopartage, en proposant une réflexion plus générale sur la place du capitalisme dans l’innovation en matière de mobilité et dans la fabrique de la ville. L’ouvrage saisi les contours des nouvelles économies collaboratives en interrogeant la gouvernance « public-privé » des mobilités partagées.